ADÉLIE, MON AMOUR

MICHEL IZARD

Une ligne. Une ligne plus sombre. Une ligne au-dessus de la banquise comme un trait de pinceau sur une aquarelle. Elle se précise maintenant, vaste, large, occupant tout mon champ de vision, barre l’horizon. Elle grandit. C’est une frange de teinte parme bien délimitée qui sépare la mer où nous voguons du ciel où nagent les nuages…

Janvier 1840. Après deux ans et demi de périple dans les mers du Sud, Jules Dumont d’Urville découvre la terre Adélie. Pour la première fois, des hommes foulent le sol de l’Antarctique et apportent la preuve qu’il s’agit d’un continent. Sur le pont de la corvette L’Astrolabe, dans le vent glacial, entouré d’icebergs, Dumont d’Urville pense à sa femme Adèle et, dans un geste romantique, choisit de donner son prénom à cette nouvelle terre, une des dernières encore inconnues de la planète.

Janvier 2017. Dans le sillage de cette histoire d’amour, le journaliste Michel Izard embarque sur le brise-glace L’Astrolabe qui prend la même route, arrive exactement au même endroit pour ravitailler la base française en Antarctique, la station Dumont-d’Urville, où se côtoient marins, boulangers, mécaniciens et chercheurs du bout du monde.

Adélie, mon amour : deux récits parallèles qui çà et là s’entrecroisent. L’exploit des voiliers de 1840 guidés par la seule intuition de leur capitaine et le voyage présent du navire polaire qui, 177 ans plus tard, demeure une expédition à l’assaut de la banquise.

 

Découvrez un extrait du livre, magnifiquement lu par l'auteur:

 

BabelioNote moyenne : 4.1/5.

MICHEL IZARD

Journaliste et reporter pour les Journaux de TF1, MICHEL IZARD parcourt la France et le monde depuis 25 ans pour les « Carnets de route » : du canton de Mouthoumet au pays de Bitche, de la grotte Chauvet à Lascaux, de la forêt amazonienne aux confins de l’Oural, des Marquises à Wallis et Futuna, de l’îlot de Tromelin à l’île de Sainte-Hélène, des volcans d’Islande aux glaciers de l’Antarctique, il partage avec sa voix singulière sa passion pour l’histoire et la géographie. Adélie, mon amourest son premier livre.

BIBLIOGRAPHIE

Chargement...
Chargement de la liste
ADÉLIE, MON AMOUR
  • ADÉLIE, MON AMOUR
  • ADÉLIE, MON AMOUR
  • MICHEL IZARD
  • ROMANS
  • Une ligne. Une ligne plus sombre. Une ligne au-dessus de la banquise comme un trait de pinceau sur une aquarelle. Elle se précise maintenant, vaste, large, occupant tout mon champ de vision, barre l’horizon. Elle grandit. C’est une frange de teinte parme bien délimitée qui sépare la mer où nous voguons du ciel où nagent les [...]

VOUS AIMEREZ AUSSI

Comme si tout recommençait
  • Comme si tout recommençait
  • Comme si tout recommençait
  • LÉA WIAZEMSKY
  • ROMANS
  • Pour ses 40 ans, Barbara n'a qu'un souhait : que son compagnon lui " offre " cet enfant qu'elle désire plus que tout. Mais à quelques jours de son anniversaire, il la quitte pour une autre. Désespérée et convaincue de devoir faire le deuil de l'amour et de la maternité, Barbara plaque tout, direction Antibes. Malgré sa détresse, elle [...]
JE NE COURS PLUS QU'APRÈS MES RÊVES
  • JE NE COURS PLUS QU'APRÈS MES RÊVES
  • JE NE COURS PLUS QU'APRÈS MES RÊVES
  • BRUNO COMBES
  • ROMANS
  • Je m'appelle Louane, j'ai dix-huit ans. Ma vie est facile, enfin, je l'ai cru ; je ne me suis jamais vraiment posé la question. Jusqu'au jour où... Je m'appelle Laurene, j'ai trente-neuf ans. J'ai cherché le bonheur et, en même temps, je l'ai fui dès qu'il s'approchait. Jusqu'au jour où... Je m'appelle Louise, j'ai soixante-dix-sept [...]
ET MAINTENANT
  • ET MAINTENANT
  • ET MAINTENANT
  • ANGÉLIQUE BARBERAT
  • ROMANS
  • Comment savoir si le bonheur vous attend au bout des épreuves ? Et maintenant est l’histoire d’un immense amour. De l’amour qui se déploie, qui fait grandir et qui guérit. Peut-être… Parce que la vie avance entre bien et mal et entremêle les destins. Et maintenant est le combat d’un couple pour continuer. Celui de Bertrand [...]
ADÉLIE, MON AMOUR
  • ADÉLIE, MON AMOUR
  • ADÉLIE, MON AMOUR
  • MICHEL IZARD
  • ROMANS
  • Une ligne. Une ligne plus sombre. Une ligne au-dessus de la banquise comme un trait de pinceau sur une aquarelle. Elle se précise maintenant, vaste, large, occupant tout mon champ de vision, barre l’horizon. Elle grandit. C’est une frange de teinte parme bien délimitée qui sépare la mer où nous voguons du ciel où nagent les [...]
J'AI TOUJOURS CETTE MUSIQUE DANS LA TÊTE - version collector